Écrit par futureofwaste

This article is part of our toolbox
« Tackling  waste in tourism & events »

Le textile joue un rôle important dans le secteur hôtelier, qu’il s’agisse de la literie douillette des hôtels, des nappes et serviettes de tables colorées des restaurants, ou encore des événements, en particulier les mariages et les festivals.

L’industrie textile crée des millions de tonnes de déchets. Rien qu’aux Etats-Unis, l’EPA estime qu’en 2015, 5,5 millions de tonnes de textiles ont été recyclées, mais 10,5 millions ont été enfouies. Cet article vise à vous donner un aperçu de l’impact environnemental de l’industrie textile sur le secteur hôtelier, et à vous donner des conseils pour une utilisation plus responsable du textile dans vos activités.

Pourquoi ?

  • Le système de l’industrie textile fonctionne de manière presque complètement linéaire : il nécessite une grande quantité d’eau, et des ressources non renouvelables sont extraites pour produire des textiles dont l’utilisation est souvent de courte durée.

L’équivalent de 70 douches  est nécessaire pour fabriquer un T-shirt, et 285 douches pour un jeans.

  • Selon la Commission européenne, l’enjeu environnemental majeur pour l’industrie textile concerne la quantité d’eau rejetée et la charge chimique qu’elle transporte. La consommation d’énergie, les émissions atmosphériques, les déchets solides et les odeurs sont d’autres aspects importants.
  • L’ADEME indique que les émissions de gaz à effet de serre issues de l’industrie textile sont supérieures à celles en provenance des vols internationaux et au trafic maritime combinés.
  • Actuellement, moins de 1% de l’industrie textile est recyclé, la véritable difficulté résidant dans leur collecte.
  • En France, une fois collectés, 99,7% des tissus et des vêtements sont valorisés : 58,5% sont réutilisés ; 41,2% sont recyclés ; 8,4% sont transformés en combustible de récupération solide ; et 0,7% sont utilisés à des fins de valorisation énergétique (souce Eco TCL, 2017).
  • La Fondation Ellen Mac Arthur estime que plus de 500 milliards USD de valeur sont perdus chaque année en raison de la sous-utilisation des vêtements et du manque de recyclage.

Report from EllenMacArthur Foundation

Learn more:

Comment ?

Identifier: Quelles sont vos principales sources de déchets textiles : cuisine, chambres, uniformes ? Actuellement, comment les traitez vous ?

Mesurer / Estimer : Quelle quantité de draps achetez vous chaque année ? Combien de serviettes sont jetées ? Consultez notre méthodologie (étape 2 : auditez vos déchets et étape 8 : indicateurs d’impacts)

#1 Choisissez des tissus durables

Préférez les fibres naturelles aux fibres synthétiques. Les fibres synthétiques sont fabriquées à partir de produits pétrochimiques qui consomment plus de ressources et libèrent des microfibres.

Possible si : vous trouvez des fournisseurs abordables. Notez que la durabilité des tissus peut varier considérablement selon la manière dont ils sont reconstitués, teints, transportés et traités.

Vous permet de vous différencier : en montrant votre préoccupation

Coûte de l’argent : exemple de différence de prix pour les draps : en coton 30€, en chanvre 170€.

Fournisseurs

Découvrez les avantages et les inconvénients de différents matériaux textiles durables (classés de A à B par Trusted Clothes) :

  • Tencel A+ : biodégradable, circulaire
  • Chanvre A+ : récolte à haut rendement, nécessite peu d’entretien
  • Jute : peu d’eau, pas de produits chimiques
  • Lin : tissu respirant, mais nécessite plus d’énergie
  • Bamboo : croissance rapide, mais nécessite des produits chimiques
  • Coton bio : biodégradable, recyclable, mais nécessite beaucoup d’eau et de main d’oeuvre

Consultez notre base de données collaborative : cliquez ici
Partagez vos suggestions : cliquez ici

#2 Louez ou achetez d’occasion

Quand vous achetez quelque chose de nouveau, prenez le temps de vous demander si cela est vraiment nécessaire. La location ou l’achat de seconde main est une excellente solution (en particulier pour des événements !) pour éviter la consommation de nouvelles ressources.

Possible si : Saviez-vous que certains goodies tels que les sacs en coton bio doivent être réutilisés au moins 149 fois pour avoir un impact positif sur le changement climatique ?

Vous permet d’économiser de l’argent : Adaptez vos habitudes d’achat à vos utilisations : est-ce occasionnel ? Location ! Votre budget est serré ? Achetez d’occasion !

Pas toujours possible

Exemples

  • Pendant le festival Makesense, pour habiller toute l’équipe du festival, nous avons reçu plus de 200 T-shirts d’occasion. Nous les avons personnalisés pour l’événement grâce à la sérigraphie (nouvelles compétences acquises, économies d’eau et d’argent !)

Fournisseurs

  • BBJ Linen est un expert du secteur de la location de linge et d’équipement événementiel. Travaillant avec des designers, ils fournissent aux clients des tissus à la mode et des décorations de table pour des événements et des réceptions réussis.

Consultez notre base de données collaborative : cliquez ici
Partagez vos suggestions : cliquez ici

#3 Réutilisez

Avant de vous débarrassez de votre literie, de vos serviettes et même de vos matelas, demandez-vous s’ils pourraient avoir une valeur pour d’autres acteurs (en particulier ceux qui n’ont pas les mêmes exigences esthétiques)

Renforce votre ancrage local

Coûte (un peu) de temps : de trouver une organisation avec laquelle travailler

Exemples

  • Les déchets textiles sont jugés inutilisables par le propriétaire par rapport à leur usage initial, mais peuvent être utilisés par d’autres acteurs tels que des créateurs d’art ou même des particuliers :
  • Au Royaume-Uni, Redress a créé le prix Eco Chic Design destiné à la collecte de déchets textiles, y compris de déchets textiles de seconde main, tels que les accessoires de maison déjà utilisés.
  • La Reserve des Arts, à Paris fournit des matériaux au secteur artistique, y compris des textiles, transformant les déchets de certains en ressources pour d’autres.
  • A l’hôtel LUX* Le Morne à l’île Maurice, comme certains visiteurs laissent souvent derrière eux des vêtements qu’ils ne veulent pas ramener chez eux et qui sont jetés, ils peuvent désormais les laisser dans des sacs spéciaux et ces vêtements seront ensuite remis à des associations caritatives de la région pour la communauté locale (après avoir été lavés par les équipes de l’hôtel).

Fournisseurs

  • Donnez à des organisations de seconde main comme Emmaüs ou la ressourcerie (la banque des matériaux de seconde main).
  • WRAP propose des conseils sur la manière de communiquer sur les services au public de réutilisation et de recyclage de textiles

Consultez notre base de données collaborative : cliquez ici
Partagez vos suggestions : cliquez ici

#4 Recyclez

Rassemblez vos vieux textiles afin qu’ils puissent être recyclés (mécaniquement ou chimiquement) en tant que fibres (cotons, laine…), transformés en nouveaux tissus, produits, articles en plastique, voire en matériaux isolants.

Possible si : des installations de recyclage existent dans votre pays.

Vous permet de gagner la confiance des autres et de vous différencier.

Nécessite de l’anticipation, n’est pas toujours possible.

Exemples

  • Lors d’une collaboration avec Air France, SUEZ a collecté 10 tonnes d’anciens uniformes (au cours des deux premiers mois de partenariat) pour les réutiliser et les recycler, notamment sous forme de vêtements – Voir la video
  • En Espagne et au Portugal, Cepovett, leader européen du vêtement professionnel, a conçu des tabliers de cuisine fabriqués à partir de 650 kilos de textiles recyclés de Novotel hotels

Fournisseurs

  • En France, renseignez-vous auprès de l’eco-organisme Eco-TLC qui sont les fournisseurs de déchets qui pourraient vous aider. Pour les vêtements professionnels, tels que les uniformes, qui nécessitent un traitement plus spécifique (notamment en termes de sécurité), renseignez-vous auprès du FRIVEP, qui est actuellement testé et coordonné par OREE.

Consultez notre base de données collaborative internationale pour trouver des solutions locales à vos problèmes de gestion des déchets : cliquez ici
Partagez vos suggestions : cliquez ici

#5 Upcycle your textile into new products

Transform your textile waste into new products :
to use: textil can often be transformed into rags, you can use for cleaning
to sell or give away to your clients: You can create new products such as bags, souvenirs, …

Gain trust and differentiate yourself.

Require anticipation,
not always possible

Examples

  • For example, Westin hotels upcycles bed sheets into pyjamas for under priviledges kids. Every year wthey turn over large quantities of bedding due to wear & tear, with the help of Clean the World, a recycling organization

Partners

  • In France, Techtera has created the club RECIT (Recyclage et Economie Circulaire dans l’Industrie Textile) organised in Lyon a speed-dating event tedicated to upcycling to help producers of textil waste and transformers (company creators, associations…) to meet in order to give a second life to those waste.
  • Check with upcycling associations or entrepreneurs, such as Bilum. The French fashion house gives a second life to salvaged or forgotten materials, destined to be thrown away. They design a large collection of bags, accessories…

Check our collaborative international database for local solutions to your waste management issues: click here
Suggest new ones: click here

Finally, if the waste textile cannot be reused, upcycled, or recycled, it can also be valorised energetically: by giving it a second wind in Solid Recovered Fuel (SRF) or absorbent products used for co-incineration in cement kilns.

Let’s Share!

This article is part of our toolbox
« Tackling  waste in tourism & events »

Main author of this article:  

Thank you to our authors as well as our expert proofreaders who contributed to fact-checking the content. Like the entire toolbox, this article has been created thanks to the collaborative effort of:

The Future of Waste community