Écrit par leademay

Qu’est ce qu’on obtient si :

On rassemble 7 étudiants en cuisine de 7 pays différents ?

A Lyon, le programme d’accueil Alliance de l’Institut Paul Bocuse a vu venir, en mai, des représentants du Japon, Canada, Equateur, Taiwan, Etats-unis, Finlande et Lebanon. Ils ont alors proposé un kiosque de sensibilisation au gaspillage alimentaire comme contribution au « défi de l’alimentation de rue ». Ils ont fait ce choix face au nombre limité de personnes sensibilisées au à ce problème mondial.

Le défi face au gaspillage ?

Créer un menu qui ne fera aucun déchet, montrant un respect pour les ingrédients et utilisant chaque partie comestible disponible.

L’innovation était la clé ! Ce ne fut pas une tache facile pour les étudiants, mais avec un travail assidu et de la créativité, ils ont eu des résultats plutôt délicieux.

Le logo du projet reflète les efforts qu’ils ont fait pour être responsable dans leur projet de micro-business.  » Nous n’avons pas réellement réutilisé de la nourriture, bien sur, mais nous avons empêché du gaspillage. Nous sommes de jeunes chefs; et nous avons une responsabilité envers les générations futurs. Le gaspillage alimentaire ne fait qu’augmenter sans qu’on ne s’en aperçoive, et une action urgente est nécessaire.  » 

Et donc, quel était le menu ?

Tacos de porc avec de l’ananas déshydraté à la place des tortillas, avec oignons marinés et peau de banane frits comme garniture

 

Un burger végétarien unique avec un pain de riz. (Le riz est un des aliments le plus fréquemment gaspillé !) Le steak est composé d’un mélange de champignons, carottes et les nombreux autres légumes récupérés, tenu ensemble par une délicieuse fusion entre un curry indien et japonais.

Pour le dessert, le groupe a mis e place un partenariat avec le restaurant de l’Institut. Ils ont collectés du pain et des bananes sur le point d’être jetés et les ont utilisés pour réaliser un incroyable pudding au pain à la rhubarbe et aux mures.

L’objectif du dessert était double. En premier, ils souhaitaient montrer qu’il y avait encore de l’espoir pour du pain dur vieux de 2 jours ! En particulier pour les déserts. Et deuxièmement, ils voulaient mettre en avant les bananes noircies, pour prouver qu’elles étaient encore comestibles. En effet, les bananes trop mures sont plus sucrées, et sont même meilleurs pour de tel desserts !

Pain pudding à la rhubarbe et à la mures avec des bananes trop mures et des restes de pain.

Et finalement une boisson rafraîchissante pour accompagner le menu anti-gaspi !

Comme l’objectif principale était de ne laisser aucun déchet alimentaire , certain ingrédients des autres plats ont aussi trouvé leur place ici. L’ananas a été utilisé pour réaliser un sirop. Les peaux des ananas et des bananes ont été utilisées, avec de la menthe, pour faire une infusion glacée.

Leurs espoirs ?

Le groupe espère capter l’attention sur le gaspillage alimentaire non nécessaire qui se passe chaque jour dans nos maisons. Avec de la créativité et quelques minutes de plus dans la cuisine, de nombreuses et incroyables recettes sont possibles. Les étudiants s’en vont maintenant de France, avec pour projet de ramener cette expérience avec eux pour continuer d’en inspirer d’autres.

Merci d’avoir partager ton histoire avec nous, Michel !

Faites nous savoir si vous aimeriez contribuer à votre propre article.

Est ce que vous aimeriez connaitre plus de recette anti-gaspi ? Cliquez ici.

Pour des astuces pour réduire votre gaspillage alimentaires à la maison, lisez cet article.